02
MAR
2015

Vendredi noir…

Posted By :
Comments : 1

Je viens de remarquer dans le calendrier qu’il y a trois vendredis 13 cette année, ce qui n’arrive pas souvent, dont deux en deux mois consécutifs: février (déjà passé) et mars.

Comme je ne suis pas encore allé aux réunions des vendredis soir de la ludothèque, je me demande si ce n’est pas un signe du destin qui m’inviterait à y pousser la porte…et donc, pourquoi pas un vendredi 13 mars.

Sachant que la superstition fait de cette date, dans certaines cultures, un jour de malheur ou au contraire un jour de chance (Wikipedia), on peut débuter une partie de jeu en s’en remettant totalement aux forces obscures qui décideront d’elles-mêmes qui mérite d’être chanceux ou pas.

Les non-superstitieux du vendredi soir ne pourront sans doute pas ignorer totalement la force de la subjectivité. Dès lors que l’idée de la malchance ou de son contraire nait dans l’esprit d’un joueur, il est difficile de s’en défaire complètement et de garder un esprit concentré, afin d’appréhender une partie en toute objectivité. Et comme il me semble qu’aujourd’hui, la balance du vendredi 13 penche un peu plus du côté du malheur (ce qui n’arrange pas mon programme), on peut s’attendre au pire.

Le pire en matière de jeu a de multiples visages. On connait les addictions des jeux d’argent qui peuvent entrainer la ruine ou encore les dangers des jeux virtuels qui sont capables de nous déconnecter totalement de la réalité, jusqu’à en oublier de se nourrir.
Mais dans une ludothèque, on devrait normalement être à l’abri de ces dangers-là, non?

Pour celui qui, comme moi, n’est pas encore un aficionado du jeu, le vendredi 13 d’Ambilly sera peut-être le jour où il entrera dans un monde qu’il ne quittera plus et qui l’obligera à lire et relire Tolkien et Lovecraft jusqu’à la déraison.

Que reste-t-il pour celles et ceux qui ont déjà un pied dans ces mondes-là?
La voie de la science fiction pourrait apporter une réponse honorable, à la hauteur de leur imagination: soit les jeux de la ludothèque prendront vie littéralement à la façon des films comme Toy Story (studios Pixar) ou de La nuit au musée (Shawn Levy) et tenteront d’amuser les chanceux ou de nuire aux autres, soit ce sont les univers des jeux que les joueurs auront choisi qui les absorberont et les condamneront à y errer pour tenter d’en trouver la sortie…ceux-là ont tout intérêt à bien choisir le jeu de la soirée…

idees-noires-franquin-delporte-plaque-emaillee-labyrinthe

Rendez-vous le 13 mars et si vous ratez ça, le dernier vendredi 13 de l’année est en novembre, deux semaines après Halloween…

Au plaisir,
David.

About the Author
Ludothécaire à Saint-Julien-en-Genevois
  1. Robin Dunoyer Reply

    Ne t’inquiète pas David, ce n’est que du bonheur mais tu risques d’être transformé après !! fais attention !!!!

Leave a Reply

captcha *