03
MAR
2015

Cannes 2015 « L’Âge d’or »

Posted By :
Comments : 0

Notre voyage à Cannes a été enrichissant, cette année le festival avait un coté magique. Beaucoup de très bons jeux se disputaient les faveurs du public.  Depuis bien longtemps je n’avais pas éprouvé autant de plaisirs à rencontrer de nouveaux éditeurs ou de nouveaux auteurs. Le milieu du jeu de société a encore ce souffle des aventures pionnières, on a l’impression d’être devant une activité qui se réinvente en permanence, l’industrie et l’argent n’a pas encore commis ses méfaits.

Le milieu du jouet en France, après la catastrophe des délocalisations des années 80s et 90s, commence à revivre en agitant fièrement le « Made In France », du coup des idées nouvelles font surfaces, particulièrement dans les jeux de construction, loin des industries « rouleau compresseur » qui nous produisent des jouets toujours moins cher avec des matériaux fragiles et bien souvent toxiques. Nos enfants méritent de jouer avec moins, mais surtout avec des jouets de meilleurs qualités !!

Mais assez de blablas, voici une partie de nos découvertes (n’hésitez pas à cliquer sur les liens):

Nous avons découvert le « navlab » et les fablab » en général, ce sont des associations qui se réunissent autour d’imprimantes 3D. Leur but est de promouvoir le potentiel de ces machines. Dans un avenir plus ou moins proche, ces imprimantes nous permettra à nous, ludothèques, de pouvoir fabriquer n’importe quel type de pions perdus voir nous aider pour fabriquer des jeux surdimensionnés.

Nous avons rencontré les éditions Malaka qui éditent des « BDs dont vous êtes le héros ». Ils seraient potentiellement intéressés pour se déplacer lors d’un de nos festival. Ils éditent de vrais bijoux et je vous les conseille si vous des enfants à partir de 8 ans ou pour vous, car c’est grandiose !

Nous avons testé le jeu de construction OXOS Games, un jeu de construction en plastique 100 % Made in France. C’est une sorte de mosaïque avec deux formes, il permet de faire des mandalas et autres objets, c’est coloré et simple, un vrai plaisir à manipuler !

Les éditeurs Bioviva ont fait fort cette année avec beaucoup mais vraiment beaucoup de nouveautés. Encore une fois, ce sont des fabricants français et qui en plus essayent de faire passer un message écologique. Dans leur gamme, le jeu de devinettes « Mes 1ère énigmes »  m’a paru pas mal pour les plus petits (à partir de 4 ans): avec trois indices, il faut découvrir un objet, un animal, etc… la gamme est variée; même si je regrette le dérapage « princesse » un peu cloisonnant pour les petits garçons et surtout qui colporte un peu trop de clichés sur le genre féminin à mon goût.

Ils ont aussi édité un jeu coopératif « Playa Playa » où le but est de nettoyer une plage avant que les vagues prennent les déchets. Sans être révolutionnaire, c’est joliment bien fait , une bonne surprise !

Nous avons rencontré les animateurs de l’association « Rêves et Veillés » qui proposent des tapis de jeux géants pour faire des activités de la maternelle au plus grands.

Pour les jeux de sociétés, nous avons testé que des jeux intéressants, dans l’ordre :

Kenjin, un jeu de bluff et de pose de cartes. Le but est de contrôler des régions en posant des cartes. Certaines cartes sont posées face visible et d’autre non.

Cacao, un des derniers jeux des éditions Filosofia, un vrai jeu malin, rapide, de pose de tuiles. Les parties durent 45 minutes, c’est intense et simple, digne successeur d’un Carcassonne.

Sapiens, alors là c’est un GROS coup de cœur, pour le premier jeu des éditions Catch Up Games, c’est une vraie réussite tant

Cacaoau niveau graphique que jeu et même au niveau lisibilité. Le jeu se passe à la préhistoire. Un  jeu de dominos mais avec des pouvoirs, où il faut gérer sa place et atteindre des endroits précis dans le jeu. Simple beau et addictif que demander de mieux ?Blake & Mortimer - Witness

Witness, si vous aimez les enquêtes alors ce jeu est fait pour vous !!! Mais le pire c’est qu’il y a un système de « téléphone arabe » qui permet de donner aux autres joueurs les indices. Il va falloir donc une bonne mémoire, savoir communiquer et surtout avoir un esprit incisif ! Les parties sont très Maître Renardcourtes environ 15 minutes.

Maitre Renard est quant à lui assez atypique, il faut, muni d’un masque (on est aveugle !), retrouver une série d’animaux profilés en bois le plus rapidement possible. J’ai trouvé le concept intéressant surtout qu’il peut s’adapter à un public mal voyant. Le seul bémol est que certaines figurines sont vraiment difficiles à trouver, ce qui empêchent les plus jeunes d’y jouer. On peut toutefois l’adapter en enlevant certaines séries.

Bien entendu vous pourrez découvrir ces jeux dans nos Maison des Jeux très prochainement !

 

Allez, en bonus, je vous laisse découvrir quelques petites dédicaces que des illustrateurs nous ont fait sur le festival (tiens au fait, il y a un des jeux ci dessous dont je n’ai pas parlé vous savez lequel ?)  :

 

IMG_0075 (Copier) IMG_0076 (Copier) IMG_0077 (Copier)

 

 

 

About the Author
Ludothécaire à Saint-Julien-en-Genevois

Leave a Reply

captcha *