17
JUIL
2015

Animations

Posted By :
Comments : 0

En ce beau samedi de fin juin, je me prépare pour ma toute première animation pour l’association. J’ai rendez-vous à Bonneville pour animer un stand de 20 jeux durant le festival « les saltimbanques ». J’ai rendez-vous à 12h45 avec mon futur coéquipier à la ludothèque pour charger les jeux dans mon camion et nous rendre ainsi sur les lieux de l’animation.

Un temps de présentation avec mon complice du jour et nous nous mettons à charger les 20 jeux dans mon van. Même si on est pas les plus costauds, je pense qu’on aurait nos chances au Tetris et le camion se remplit tranquillement, sans encombre. Une petite demi-heure de route et nous voici à Bonneville ou nous rencontrons notre contact qui nous laisse à disposition des tables et une vingtaine de mètres pour nous installer. Tout va bien, il est 14h passé, je pense qu’on est large. On installe tranquillement, on prend le temps de choisir l’orientation des tables, de s’imaginer quelle disposition sera la plus attrayante pour les passants… 15h approche et je me dis que je n’ai pas fait le tour de tous les jeux et que certaines règles pourraient m’échapper…

Quand je finis d’installer et que je me retourne, la foule a déjà envahi la rue. Pas moyen de faire machine arrière, tous les jeux sont déjà utilisés par des enfants ou des adultes, je n’ai plus le temps de m’attarder pour voir les règles. Dans l’ensemble, aucun souci pour 17 jeux, je remercie d’ailleurs mon acolyte du jour pour certaines de ses explications, mais pour trois jeux…. Impossible de se poser pour regarder deux ou trois choses, il y a trop de monde et notre présence est déjà indispensable.

Et voici que pendant 5 heures sans discontinuer, je n’ai pas vu le temps passé. ça et là des gens demandaient quelles étaient les règles des jeux. Certains se sont intéressés à l’association et semblent vouloir s’y inscrire. Une personne m’a demandé s’il pouvait commander des jeux en bois (qu’il paierait) pour en avoir chez lui. Sur les vingt jeux présentés, évidemment les jeux de foot/ palets et de foot de table ont été pris d’assaut et ne sont quasiment jamais restés libres. La grande rampe a aussi fait un très bel effet. Une mention spéciale à la montagne de vache, malheureusement, personne n’a réussi à y mettre toutes les vaches. Une personne s’est approché, il lui restait cinq vaches, mais comme la table était bancale (un peu) et que le vent réussissait à lui seul à les faire tomber, la tâche était plutôt ardu.

Nous avons pu constater en tous les cas que les jeux ont eu un énorme succès et que les gens se sont beaucoup amusés. On a d’ailleurs remarqué l’hétérogénéité des gens qui ont joué : des familles, des groupes d’adolescents, des enfants qui voulaient battre leur papa, des babacools, des adulescents, des gens en costards, des gens en short, des mamans qui voulaient battre leur mari en jouant avec leur enfant, des personnes âgées…. tout ça dans une ambiance très conviviale. Comme quoi, le jeu est bien universel et le lien qu’il créé est irremplaçable.

 

 

About the Author
Ludothécaire à Saint-Julien-en-Genevois

Leave a Reply

captcha *